Menu

Mycose du pied, quels sont les meilleurs traitements ?

La mycose du pied, également appelée pied d’athlète, est une infection provoquée par des champignons microscopiques ou des levures parasites. Elle affecte couramment la plante des pieds, les espaces compris entre les orteils ou sous les ongles. Cette infection, associée à des démangeaisons, des rougeurs et bien d’autres signes inconfortables, est caractérisée par une évolution rapide. Les hommes et les femmes de tout âge, fréquemment les jeunes adultes et les seniors, et rarement les jeunes enfants, sont touchés par cette infection plantaire qui est susceptible de provoquer des désagréments. Le traitement de cette mycose ne repose pas seulement sur des médicaments antimycosiques. Il existe également des traitements naturels, avec notamment les plantes médicinales et les huiles essentielles.

Découvrez LA méthode pour dire adieu à votre mycose, satisfait ou remboursé

Qu’est-ce qu’une mycose du pied ?

Pied d'athlète

Le terme médical utilisé pour la mycose du pied ou pied d’athlète est tinea pedis. Il s’agit d’une infection fongique déclenchée par des micro-organismes appelée les champignons.

Le pied constitue une zone fréquemment affectée par une mycose. Cette infection peut être circonscrite au niveau des orteils ou même s’étendre à d’autres régions du pied si le traitement ne débute pas rapidement. Elle débute dans l’espace entre deux orteils, puis s’étend aux espaces interdigitaux. La peau présente, alors, un aspect rougeâtre, squameux et fendillé. Par la suite, elle devient blanchâtre, humide et malodorante.

Ainsi, la mycose du pied affecte la peau glabre (les espaces entres orteils, la plante et le dos du pied), mais également l’ongle, les zones situées autour de l’ongle, sur les tissus du pourtour de l’ongle et les rebords de l’ongle. Elle peut infecter l’espace entre les ongles d’un doigt de pied (mycose interdigitale), la plante du pied (lésion hyperkératosique squameuse) ou encore la voûte du pied (dyshidrose plantaire). Parfois, une mycose du pied et une mycose des ongles peuvent apparaître, il s’agit alors d’une forme mixte.

Causes

La mycose du pied est liée à des champignons microscopiques. Il s’agit, notamment, des champignons filamenteux ou dermatophytes ainsi que les levures, en l’occurrence, les champignons du genre Candida.

Ces champignons contaminent la peau et se développent lors de la marche pieds nus dans des atmosphères humides. Ainsi, la contamination peut se faire fréquemment dans un environnement au sein duquel la chaleur et l’humidité règnent et où l’on marche pieds nus, notamment dans les douches publiques ou des salles de sport, les piscines ou dans les saunas.

La mycose du pied est donc contagieuse. Le terme ‘’pied d’athlète’’ provient du fait que les sportifs utilisent souvent un vestiaire commun à la salle de sport. Aussi, ces derniers ne se sèchent pas correctement les pieds après leur douche, ce qui favorise l’apparition d’une mycose du pied.

Les lésions, les gerçures ou des incisions au niveau du pied peuvent, également, favoriser l’apparition de cette infection. Le risque de souffrir d’une mycose du pied augmente lorsque le sujet à l’habitude, de ne pas bien sécher ses pieds ou d’avoir les pieds mouillés pendant plusieurs heures, comme c’est le cas, sous la pluie.

Symptômes

Attention aux mycose du pied

Les premiers signes d’une mycose des pieds se manifestent généralement dans l’espace compris entre le quatrième et le cinquième orteil avant de s’étendre en affectant d’autres zones du pied. Ce sont, notamment, des rougeurs, des cornes, des squames, des picotements et des démangeaisons parfois insupportables entre les orteils qui surviennent.

A la suite des grattages, la peau se met à peler, se détache partiellement. Avec la progression de l’infection, les petites peaux blanches se multiplient. Les fissures ou les crevasses qui apparaissent, avec parfois de petites bulles remplies de liquide ou la formation d’ampoules, sont susceptibles de causer des saignements et des sensations douloureuses.

Ces manifestations cutanées peuvent être associées à des sensations de brûlure particulièrement désagréables, à une mauvaise odeur qui émane des pieds. Une inflammation peut également apparaître au niveau de la zone du pied.

Traitements médicamenteux

Le traitement contre la mycose du pied, par le biais, des médicaments est particulièrement efficace. Il consiste à administrer des antifongiques topiques ou, en cas d’extension de la mycose, un antifongique oral. Il s’agit, donc, d’un traitement contre les champignons.

Antifongiques topiques

Les antifongiques topiques (à appliquer sur la peau) sont préconisés dans le cadre du traitement contre la mycose du pied lorsque l’infection est légère à modérée. Destinés à un usage local, ils se présentent sous plusieurs formes (crème antifongique, pommade, poudre, spray, solution, émulsion fluide) en vue d’une application au niveau de la zone infectée.

Pied dans le sable

Ces remèdes permettent non seulement de traiter, mais également d’éviter les cas de récidive. Ces médicaments renferment un principe actif antimycosique. Les substances actives qui se présentent sous différents noms de marque et couramment utilisées sont, le tolnaftate, le clotrimazole ou le miconazole.

  • Le tolnaftate

Le tolnaftate est un antifongique qui est appliqué sur la peau pour le traitement contre la mycose du pied. Il exerce une activité antifongique topique sur les dermatophytes en inhibant le développement et la reproduction des champignons. Disponible sous forme de crème ou de lotion, il requiert généralement une application deux fois par jour pendant plusieurs semaines, tout en poursuivant les applications quelques jours après la disparition des lésions en vue d’éviter les rechutes.

  • Le clotrimazole

Le clotrimazole peut être également utilisé dans le cadre d’un traitement contre la mycose du pied. C’est un antifongique qui agit en altérant la barrière perméable de la membrane des cellules fongiques et en inhibant la biosynthèse de l’ergostérol, un élément constitutif essentiel de la membrane cellulaire des champignons. Il est disponible sous forme de crème topique, de pommade ou de sprays. La durée du traitement est de deux à quatre semaines, avec une application deux fois par jour.

  • le miconazole

Disponible sous forme de poudre, de lotion, de pommade ou de crème, le miconazole est un imazolé qui agit sur les champignons, notamment, les levures et les dermatophytes. Il constitue, ainsi, un médicament efficace pour le traitement contre la mycose du pied. Il élimine les champignons au niveau de la peau. Il permet également de prévenir l’apparition d’une nouvelle mycose. Cette substance active endommage la membrane des cellules fongiques et réduit, ainsi, le taux de champignon. La durée de traitement est deux à quatre semaines, à raison d’une application deux fois par jour.

Procurez-vous LA méthode pour stopper les mycoses, livraison immédiate

Antifongiques oraux

Dans le cadre du traitement contre la mycose du pied, les antifongiques oraux sont prescrits quand les symptômes sont sévères ou en cas d’atteinte grave. Il s’agit d’un traitement par le biais des comprimés renfermant des substances actives au nombre  desquelles figurent l’itraconazole, le fluconazole et la terbinafine.

  • Itraconazole

L’itraconazole est un antifongique qui est actif sur les dermatophytes et les levures. Il permet de combattre les infections fongiques en agissant au niveau de la synthèse de l’ergostérol et en bloquant la biosynthèse de la membrane cellulaire du champignon. Ainsi, il s’avère utile pour le traitement contre la mycose du pied. La dose habituelle est de 200 mg par jour, durant 15 à 30 jours.

  • Fluconazole

Le fluconazole est un antifongique qui est absorbé par voie orale et commercialisé sous divers noms de marque. Il est indiqué pour le traitement contre la mycose du pied, après l’échec d’un autre traitement bien conduit ou lorsqu’il y a une résistance à l’égard d’un traitement. Ainsi, le fluconazole est cliniquement et mycologiquement efficace. La durée du traitement est de 5 à 6 semaines, à raison de 150 mg, une fois par semaine.

Terbinafine

La terbinafine est un antifongique qui est actif sur les champignons filamenteux, les dermatophytes et les levures. Elle empêche la biosynthèse de l’ergostérol, un élément essentiel de la membrane des cellules fongiques. Elle tue les champignons et est bien indiqué dans les cas sévères de mycose. Elle est, donc, très efficace pour le traitement contre la mycose des pieds. La durée du traitement est de 12 semaines avec une substance active dosée à 250 mg, à raison d’un comprimé par jour.

Traitements naturels

Plantes médicinales

Pour le traitement contre la mycose du pied, plusieurs plantes déploient des vertus médicinales qui s’avèrent grandement bénéfiques dans le but d’éradiquer cette infection. Ces plantes possèdent des propriétés antifongiques d’origine naturelle. Ce sont entre autres, le bois de lapacho, l’extrait des graines de pamplemousse et l’ail.

  • Bois de lapacho

Le lapacho est un arbre originaire d’Amérique du Sud. Il s’agit d’un arbre sacré pour les Incas. L’écorce de cet arbre aux multiples vertus, est riche en composés anti-inflammatoires, antiseptiques et antifongiques. Cette écorce est utilisée en phytothérapie pour le traitement contre la mycose du pied. Elle permet une guérison avec un risque de récidive moins importante et une absence d’effets secondaires.

L’écore est utilisée en décoction, à raison de deux cuillères à thé pour un litre d’eau, en vue d’une application sous forme de compresse ou de cataplasme au niveau de la  zone du pied. Pour le traitement contre la mycose du pied, cette application doit être effectuée, deux fois par jour.

  • Extrait des graines de pamplemousse

L’extrait des graines de pamplemousse possède, également, des vertus reconnues pour le traitement de diverses infections fongiques. Il est, particulièrement, efficace contre la mycose du pied grâce à ses propriétés antifongiques qui permettent d’éliminer rapidement les champignons. En plus de cette puissante action antifongique, il possède également des propriétés antibiotiques, antivirales et anti-inflammatoires.

Il est possible d’utiliser la poudre d’extrait de graines de pamplemousse pour une application au niveau de la zone du pied infecté. Ce traitement permet, également, d’éviter les cas de récidive. L’extrait de graines de pamplemousse est également disponible sous forme de crème, d’huile, de goutte dans les magasins diététiques.

  • Ail

bandage du pied

L’ail est une plante potagère qui possède des bulbes caractérisés par une odeur et un goût forts. Utilisé comme condiment en usine, il est doté de vertus médicinales. C’est un excellent allié en cas de mycose au niveau du pied grâce à ses propriétés antimycosiques et antibactériennes. Les composés antifongiques qu’il renferme permettent, ainsi, de traiter la mycose du pied.

Pour profiter des effets bénéfiques de l’ail, il suffit de l’appliquer sur la zone infestée. Vous pouvez, ainsi, écraser une gousse d’ail dans une tasse d’eau bouillante en vue d’une application journalière sous forme de compresse ou l’écraser avec du vinaigre blanc pour l’appliquer sur la zone, en la couvrant avec un bandage durant plusieurs heures. Aussi, il est possible d’effectuer un bain de pieds avec des gousses d’ail finement écrasées.

Attention, l’utilisation de l’ail pour traiter les mycoses de pied peut comporter des risques. Il nous a été signalé des effets indésirables, tels que des cloques au pied qui finissent par s’éclater et nécessiter des jours d’hospitalisation.

Huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont caractérisées par des propriétés antifongiques qui s’avèrent utiles pour le traitement contre la mycose du pied. Les huiles essentielles, généralement, utilisées sont celles de l’arbre de thé (tea three), du géranium rosat ou du laurier noble. Elles détruisent les champignons, favorisent la cicatrisation et limitent les récidives.

  • Arbre de thé (Meulaleuca alternifolia)

L’arbre de thé est un arbuste appartenant à la famille des myrtacées. L’huile essentielle est obtenue à partir des feuilles et des tiges de l’arbuste. Elle possède des propriétés antifongiques, mais également des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires qui la rendent efficace pour le traitement contre la mycose du pied.

Il convient de l’utiliser en appliquant une couche mince sur la zone infestée au niveau du pied. Il faut renouveler l’application de cette huile essentielle deux à trois fois par jour pendant deux à trois semaines. Cette application permet d’améliorer les symptômes associés au pied d’athlète, notamment, la desquamation, l’inflammation, les démangeaisons et la sensation de brûlure. Le pouvoir antifongique de cette huile essentielle permet d’éliminer les champignons. Son effet cicatrisant permet à la peau du pied de redevenir nette. L’huile essentielle de l’arbre à thé possède, également, une action préventive contre la mycose du pied.

  • Géranium rosat (Pelargonium graveolens)

Le géranium rosat est une plante qui appartient à la famille botanique des géraniacées. Les tiges de cette plante sont utilisées en vue d’obtenir une huile essentielle. Celle-ci est bien indiquée pour le traitement contre la mycose du pied eu égard à ses propriétés antibactériennes, anti-infectieuses et antifongiques. Elle permet d’agir sur la mycose du pied et d’éliminer les champignons responsables de cette infection.

Elle est utilisée en application cutanée sur la zone infestée à raison de deux ou trois fois par jour durant trois semaines. Il convient de procéder à un massage doux de la zone et la laisser sécher à l’air libre.

  • Laurier noble (Laurus nobilis)

Membre de la famille botanique de lauracées, le laurier noble est un arbuste. Les feuilles et les jeunes rameaux sont utilisés en vue d’obtenir une huile essentielle qui constitue une solution efficace contre les infections fongiques. Cette huile permet d’éradiquer les champignons. Ainsi, elle possède des propriétés antifongiques associées à des vertus anti-infectieuses, anti-inflammatoires et antibactériennes. Pour le traitement contre la mycose du pied, elle s’applique directement sur la zone à traiter après une dilution dans une huile végétale, jusqu’à la disparition complète de la mycose du pied.

Découvrez LA méthode pour dire adieu à votre mycose, satisfait ou remboursé

One Response
  1. delbourg Répondre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.